Accueil Nos textes Les lettres
Lettre du 25 mars 2005

Chér(e)s Ami(e)s,

Bientôt nous accueillons deux compagnies pour qui, loin d'être une posture, "le théâtre populaire" est une identité. Elles vont jouer deux farces, Ubu de Alfred Jarry et Le médecin volant de Molière. La première réplique de l’une est un tonitruant : « MERDRE » du père Ubu. Dans l’autre, le faux médecin Sganarelle boit l’urine de sa patiente pour en découvrir la maladie. Et cela nous fait du bien ! A nous, spectateur ! Si cela est bien joué, si l’on y croit, alors nous rions à gorge déployée. L’obscénité est chose gaie.
Lire la suite...
 
Lettre du 10 septembre 2004
Cher(e)s Ami(e)s,

Chaque année au moment d’écrire cette lettre vous présentant la saison nouvelle, je me pose la question : Quel est notre rôle à nous, les gens de théâtre, dans un monde qui semble avoir perdu ses illusions, ses utopies, un monde si prompt à produire du malheur, de la laideur et de la tristesse ?
Et si notre rôle était d’essayer de « ré-enchanter le monde ».
Lire la suite...
 
Lettre du 19 septembre 2003

Cher(e)s Ami(e)s,

Comment vous accueillir ?
Comment ouvrir notre théâtre ?
Quelles paroles énoncer après ces deux mois de colères et de chagrins ?

Lire la suite...
 
Lettre du 12 septembre 2001

 

Lettre du 12 septembre 2001

 

Chèr(e)s ami(e)s,

Quand les événements tragiques et abominables se sont produits à New-York, nous étions en répétition...

Lire la suite...
 
<< Début < Préc 11 12 Suivant > Fin >>

Page 12 de 12

Recherche

Toutes nos lettres