Accueil Nos textes Les lettres
Lettre du 12 mars 2010

 Chèr-e-s Ami-e-s,

 

Bienheureux les poètes et les fous.
Il y a depuis toujours chez l’homme un penchant pour la vérité unique, une attitude sans doute rassurante face au chaos de nos esprits, une façon d’échapper au travail constant d’écoute et d’intuition sensible que nécessite la complexité du monde, ressentir l’infinité des possibles qui nous échappe. Il est finalement tellement plus rassurant de croire à un dieu unique, à une organisation sociale unique, à une philosophie universelle érigée une fois pour toute.Le doute est fait de questions, nous avons tellement besoin de réponses pour ne pas se sentir seul.

Lire la suite...
 
Lettre du 15 octobre 2009
 
Chèr-e-s Ami-e-s,

Un soir de cet été, sur une plage du nord, j’ai rencontré Hamid. Assis sur un rocher, il regardait la mer, une mer légère avec la brise du soir. Je m’étais assis à ses côtés sans bruit, son regard était perdu au loin, rêveur, un corps silencieux parfaitement immobile au dessus du bercement et du clapotis des vagues. Combien de temps nous sommes restés sans parole ? Je ne saurais le dire. Peut-être jusqu’à la disparition du soleil. Le ciel, et le monde, était rose à cette heure là.
Lire la suite...
 
Lettre du 15 septembre 2009

Chèr-e-s Ami-e-s,

Les circonstances sont graves, dans la mesure où la situation tant à durer depuis plusieurs mois, que l’irrespirable a été atteint, un pic de pollution acceptable ayant été dépassé et l’alerte rouge maintenue malgré les mesures énergiques de l’autorité compétente interdisant aux jeunes tout mouvement inconsidéré nuisible à la santé et la fermeture des établissements scolaires par ailleurs le télé-enseignement à domicile donnant des cas de folies intéressantes
Lire la suite...
 
Lettre du 6 avril 2009

Chèr-e-s  Ami-e-s,

Le moral et la morale sont à l’ordre du jour. Notre moral(e) va mal ! « Il faut moraliser le système » nous dit on. « Un peu de décence s’il vous plait, cachez cet argent que je ne saurai voir. ». Mais qui le dit ?

Lire la suite...
 
Lettre de Jean-Luc Bansard, du Théâtre du Tiroir
 
Le Camp de la Justice, de la Paix et la Fraternité perd une de ses belles voix : Notre compagnie est en deuil et pleure notre sœur militante de la paix entre Palestine et Israël : Sara Alexander chanteuse et comédienne qui a joué avec le théâtre du Tiroir la pièce RETOUR À HAIFA du Palestinien Ghassan Kanafani, est décédée le 28 mai 2009 à la Clinique du Parc Impérial à Nice. Née à Jérusalem, la chanteuse, auteure, compositrice, était depuis le début des années 1970, l'ambassadrice de la paix et du rapprochement entre Israëliens et Palestiniens.
Lire la suite...
 
<< Début < Préc 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 8 de 12

Recherche

Notre porgramme 2017/2018 à consulter ci-dessous et à télécharger en bas de page, bonne lecture !

Toutes nos lettres